inégalités de santé

Consultation publique relative à la meilleure option de gestion des risques concernant la sécurité des couches pour bébés – Il reste quelques jours

Publié le

Cette consultation est ouverte jusqu’au dimanche 22 septembre 2019 inclus.

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié, le 23 janvier 2019, un avis qui conclut qu’un risque sanitaire associé à la présence de certaines substances dans les couches pour bébés à usage unique ne peut être exclu. Les pouvoirs publics ont alors demandé aux professionnels la mise en œuvre rapide d’actions correctives. Les pouvoirs publics se sont engagés, pour leur part, à assurer une surveillance étroite du marché et à renforcer les réglementations applicables dans un sens plus protecteur pour les consommateurs.

Ils se sont enfin engagés à porter, au niveau de l’Union Européenne, une demande d’évolution de la réglementation en vue de restreindre la présence de certaines substances chimiques dans les couches pour bébés.

L’Anses a été saisie, à cet effet, afin de réaliser une analyse de la meilleure option de gestion des risques suivant le format européen prévu dans le cadre du fonctionnement du règlement européen (CE) no 1907/2006 concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH).

L’Anses préconise notamment dans ses conclusions de porter un projet de modification de l’annexe XVII de REACH restreignant la présence de certaines substances chimiques dangereuses dans les couches pour bébés.

Ces conclusions sont soumises à consultation publique. A l’issue de celle-ci, les autorités françaises décideront des dispositions à porter sur le plan européen.

Il serait très souhaitable, à cette occasion, que l’industrie fournisse des informations sur les conséquences de la non-utilisation en cas de restriction de ces substances et sur les coûts estimés d’une éventuelle substitution et, plus généralement, sur les coûts de mise en conformité résultant d’une restriction. Ces informations permettront ainsi de mesurer l’ampleur des impacts selon l’étendue de la restriction et des utilisations visées.

Il serait également souhaitable de recueillir des informations pertinentes pouvant expliquer la source de formaldéhyde détectée dans le rapport ANSES (2019).

Source : Consultation publique relative à la meilleure option de gestion des risques concernant la sécurité des couches pour bébés – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Inégalités en matière d’environnement et de santé en Europe. Deuxième rapport d’évaluation. Résumé d’orientation

Publié le

Ce rapport met en évidence l’ampleur des inégalités en matière d’environnement et de santé au sein des pays de la région européenne de l’OMS, au moyen de 19 indicateurs d’inégalité décrivant les conditions d’urbanisme, de logement et de travail, les services de base et les traumatismes. Ces pays connaissent des inégalités en matière de risques et de résultats sanitaires, et les dernières données scientifiques confirment que les sous-groupes de population socialement défavorisés sont les plus touchés par les risques environnementaux, qui provoquent des décès évitables et contribuent aux inégalités de santé. Il met à jour la dernière édition de 2012.

http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0020/404642/WHO-report-SUMMARY-FRE-WEB.pdf?ua=1

Semaine européenne du développement durable 2019 

Publié le

Des événements sont proposés à tous les publics, dans tous les territoires du 30 mai au 5 juin. Profitez-en pour faire connaitre ou découvrir les initiatives locales en faveur du développement durable et de la transition écologique et solidaire, mais aussi les acteurs impliqués dans l’amélioration de notre cadre de vie.

Cette année, le ministère de la Transition écologique et solidaire place l’événement sous le signe de la lutte contre les inégalités. Un appel à projets est lancé pour encourager l’organisation et valoriser des événements sur la thématique du développement durable.

Source : Semaine européenne du développement durable 2019 – DREAL Nouvelle-Aquitaine

Jardinage collectif et lutte contre les déséquilibres alimentaires

Publié le

 

Les pays développés connaissent une montée préoccupante des déséquilibres alimentaires. Les jardins collectifs, s’ils sont bien utilisés, favorisent une amélioration des pratiques alimentaires. Depuis une quinzaine d’années, on assiste à une multiplication des jardins partagés. Mais on constate aussi une inégalité d’accès à ces jardins au détriment des ménages les plus modestes. De plus, les modes d’animation de ces jardins limitent leur efficacité alimentaire et nutritionnelle. Un renouvellement des méthodes est indispensable.

Article de Daniel Cérézuelle, Directeur scientifique du Programme Autoproduction et Développement Social (PADES) à télécharger : .Jardins et déséquilibres alimentaires