climat

Quelles politiques pour favoriser l’évolution de la société vers la sobriété ?

Publié le

L’urgence climatique et la perte de biodiversité imposent une transition rapide et forte qui interroge nos sociétés et modes de vies dans toutes leurs composantes pour aller vers plus de sobriété. Cette transition est un vecteur indispensable pour demeurer en dessous des 2 °C d’augmentation globale de la température et inverser la courbe d’érosion de la biodiversité. Appuyé sur un dispositif de participation citoyenne (consultation en ligne et atelier), cet avis propose une réflexion sur les conditions de la sobriété et de sa prise en compte dans des politiques publiques fortes, justes et démocratiquement délibérées à tous les niveaux de décisions économiques, sociales, et environnementales. Le CESE formule 19 préconisations qui insistent sur le fait qu’il n’y a pas d’oppositions insurmontables, mais des solutions concrètes et adaptables.

Source : 2023_01_evolution_societe_sobriete.pdf

Changement climatique 2021 : les bases scientifiques physiques. Résumé à l ‘intention des décideurs

Publié le Mis à jour le

Ce Résumé à l’intention des décideurs (RID) présente les principales conclusions de la contribution du Groupe de travail I (GTI) au sixième Rapport d’évaluation (AR6)1 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) concernant les bases scientifiques physiques du changement climatique. Ce Rapport s’appuie sur la précédente contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du GIEC (AR5), en 2013, et sur les rapports spéciaux du GIEC de l’AR6 de 2018 et 20192 ; et il intègre de nouveaux éléments scientifiques postérieurs issus des sciences du climat3 .
Ce RID fournit un résumé de haut niveau de la compréhension de l’état actuel du climat, y compris la manière dont il est en train de changer et le rôle de l’influence humaine dans ces changements. Il présente également l’état des connaissances sur les évolutions futures possibles du climat, les informations climatiques pertinentes pour différentes régions et secteurs, ainsi que les conditions géophysiques permettant de limiter le changement climatique induit par les activités humaines.
En fonction des connaissances scientifiques, les conclusions principales peuvent être formulées comme des faits établis, ou être associées à un niveau de confiance, formulé selon le langage « calibré » défini par le GIEC4. Les bases scientifiques sur lesquelles se fonde chaque conclusion principale se trouvent dans les sections des chapitres du Rapport principal et leur synthèse intégrée présentée dans le Résumé technique (ci-après RT) ; ces références sont indiquées entre accolades. L’Atlas interactif du GTI de l’AR6 permet d’explorer cette synthèse des résultats clés et les informations sur le changement climatique qui les sous-tendent,
dans les diverses régions de référence du GTI5.

Source : IPCC-AR6_WGI_SPM_Stand_Alone_WMO_FR_06.indd – IPCC_AR6_WG1_SPM_French.pdf

Adapter/Adaptez – Des solutions pour les territoires face au changement climatique 

Publié le

Afin de donner aux territoires les moyens de mieux se préparer aux impacts du changement climatique, la Caisse des Dépôts publie un mook Adapter/Adaptez sur l’adaptation des territoires au changement climatique. Analyses d’experts, retours d’expériences d’acteurs locaux, partages de bonnes pratiques… cette publication revient sur les huit grands enjeux (chaleur en ville, circuits courts et écologie industrielle, ressources en eau, moyenne montagne, érosion du littoral, forêt, modèles assurantiels,…) abordés lors du cycle de recherche sur l’adaptation au changement climatique dans les territoires dirigé par l’Institut pour la recherche avec le concours de 5 think tanks : la Fondation Jean-Jaurès, la Fondation pour l’innovation politique, Terra Nova, La Fabrique Écologique et le Comité 21. Entre autres témoignages dans ce mook : Alexandre Magnan, membre du GIEC et coauteur du sixième rapport, Magali Reghezza-Zitt membre du Haut Conseil pour le climat, Ronan Dantec, sénateur de la Loire-Atlantique et auteur d’un rapport sur l’adaptation de la France aux dérèglements climatiques en 2050 mais également l’écrivaine Fred Vargas ou le photographe Sebastião Salgado.

 

Source : CDC – Mook – HDreduit.pdf

Le regard des Français sur l’environnement et la nature des actions à mener en 2022

Publié le

Dans un contexte socio-économique de montée des prix de l’énergie, et alors que la société sort à peine de la crise sanitaire, les préoccupations pour l’environnement restent fortes et les enjeux liés à l’environnement restent installés durablement dans l’opinion publique. L’idée que des changements de société auront à s’opérer pour des raisons environnementales dans les prochaines années s’installe petit à petit. Ces changements semblent aussi souvent souhaités que subis. L’opinion est en revanche plus sceptique sur la survenue de changements en matière de justice sociale.

https://www.credoc.fr/publications/le-regard-des-francais-sur-lenvironnement-et-la-nature-des-actions-a-mener-en-2022

Dans la tête des éco-anxieux. Une génération face au dérèglement climatique

Publié le

Que ressentent les jeunes éco-anxieux ? Comment perçoivent-ils l’aspect personnel, intime, collectif et politique de l’imminence du réchauffement climatique et de ses conséquences ? Dans une étude conduite par la Fondation Jean-Jaurès et le Forum français de la jeunesse, Marie Caillaud, Rémi Lauwerier et Théo Verdier dressent le portrait d’une génération qui fait face aux conséquences du dérèglement climatique en s’appuyant sur 34 entretiens menés avec des jeunes de 18 à 30 ans – dont 30 répondants particulièrement préoccupés par la perspective du dérèglement climatique.

Dans la tête des éco-anxieux. Une génération face au dérèglement climatique

Vue de Le retour d’« une seule santé » et la santé mondiale : ne reproduisons pas les mêmes erreurs

Publié le

La pandémie liée à la COVID-19 a fait redécouvrir le concept d’«
une seule santé » et l’idée que l’animal, l’être humain et l’environnement sont intimement liés. Ce concept n’est pourtant pas nouveau, mais il reste labile, ce qui contribue à créer une certaine confusion. Dans la pratique, les actions de terrain manquent encore cruellement et «une seule santé
» ne parvient pas à intégrer les trois dimensions. Cet éditorial vise ainsi
à partager six défis que devra relever la mise en œuvre de l’approche «
une seule santé » pour éviter les écueils d’autres initiatives de santé mondiale.

Source : Vue de Le retour d’« une seule santé » et la santé mondiale : ne reproduisons pas les mêmes erreurs

Changement climatique et terres émergées : Manuel à destination des enseignants du primaire et du secondaire

Publié le

Ce manuel destiné à mettre en oeuvre un ensemble d’activités sur le changement climatique et les terres émergées auprès d’élèves âgés de 9 à 15 ans, de la fin de l’école primaire à la fin du collège, comprend des éclairages scientifiques et pédagogiques, des plans de cours, des activités, des fiches et des liens vers des ressources externes. Il est interdisciplinaire (les activités relevant de domaines tels que les sciences de la vie et de la terre, les sciences sociales, les arts et la philosophie) et favorise la pédagogie active (démarche d’investigation, jeux de rôle, jeux sérieux, débats et apprentissage basé sur des projets). Il vise le développement de la capacité de raisonnement des élèves pour les conduire à agir à travers la mise en oeuvre de projets d’atténuation ou d’adaptation face au changement climatique.

 

Source : manuel-changement-climatique-et-terres-emergees.pdf