qualité de l’air

Pesticides dans l’air extérieur : l’Anses identifie les substances nécessitant une évaluation approfondie

Publié le Mis à jour le

Télécharger le rapport

L’Anses publie un premier travail d’interprétation sanitaire des résultats de la campagne nationale exploratoire des pesticides (CNEP) dans l’air, qui a été menée conjointement par l’Anses, l’Ineris et le réseau des Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) de juin 2018 à juin 2019.

Il s’agit d’une première étape d’exploitation des résultats en vue de formuler une proposition de surveillance nationale pérenne des pesticides dans l’air dans les prochains mois.

A cette fin, l’Agence identifie 32 substances prioritaires pour lesquelles des investigations approfondies sont nécessaires pour orienter cette surveillance.

Source : Pesticides dans l’air extérieur : l’Anses identifie les substances nécessitant une évaluation approfondie | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Première base de données sur la qualité de l’air en zone urbaine pour un gradient vertical de concentrations d’ozone et de particules

Publié le

Les résultats de ce projet ont permis, d’une part, de constituer la première base de données sur une échelle à la verticale en zone urbaine et, d’autre part, de faire une recommandation aux modélisateurs de la qualité de l’air pour exploiter cette base de données « verticale » afin de vérifier la paramétrisation de la dynamique verticale et la production chimique en altitude de polluants atmosphériques (ozone et particules).

Cliquer pour accéder à rapport-structures-horizontales-verticales-ozone-particules-paris-2019.pdf

Bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2018 

Publié le

Le bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2018 confirme que la qualité de l’air s’améliore en lien avec la réduction des émissions de polluants, qui fait suite à la mise en oeuvre depuis plusieurs années de stratégies et plans d’action dans différents secteurs d’activité.
Toutefois, des dépassements des normes réglementaires de qualité de l’air pour la protection de la santé humaine à long terme persistent, même s’ils sont moins nombreux que par le passé et touchent moins de zones. Ils concernent plus particulièrement l’ozone, les particules de diamètre inférieur à 10 μm et le dioxyde d’azote, principalement à proximité du trafic routier.

Source : Bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2018 | Données et études statistiques