pour agir

Audition : Préservez votre capital

Publié le

Le guide Audition, préservez votre capital rappelle aux professionnels du secteur de la musique et du divertissement les mesures et gestes à adopter face au risque auditif. Il donne également des pistes d’actions pour assurer le suivi de ces professionnels exposés à de forts niveaux sonores, et des conseils pour adapter leurs protections collectives et individuelles. Le guide est ainsi composé de cinq fiches thématiques et de synthèses.

Saintes – La chasse aux perturbateurs endocriniens

Publié le

A saintes, un groupe de pharmaciens se forme pour supprimer les perturbateurs endocriniens de leurs rayons cosmétiques. L’occasion d’affiner les connaissances pour savoir quels sont les perturbateurs endocriniens connus, dans quels types produits on peut les retrouver et comment il est possible de mieux choisir les produits proposés.

Saintes – La chasse aux perturbateurs endocriniens

Protections intimes : composition et choc toxique, toutes nos recommandations

Publié le

Substances chimiques, choc toxique, de plus en plus, les femmes s’interrogent sur les risques liés à l’utilisation des protections intimes. Dans notre expertise de 2018, les experts ont conclut à une faible concentration de substances chimiques dans la composition de ces produits, tampons, coupes menstruelles, ou encore serviettes hygiéniques. Toutefois, nous rappelons aux utilisatrices quelques règles d’hygiène très importantes lors de l’utilisation des protections intimes, notamment pour éviter le syndrôme du choc toxique.

https://www.anses.fr/fr/content/protections-intimes-composition-et-choc-toxique-toutes-nos-recommandations

Un programme pour mieux connaître les effets des pollutions industrielles sur la santé des habitants

Publié le

L’association Amaris, qui regroupe des collectivités concernées par les risques technologiques majeurs, a lancé en début d’année, en partenariat avec l’Institut écocitoyen et la métropole de Lyon, le programme « Collectivités et pollutions industrielles » visant à mieux connaître les effets de ces dernières sur la santé. Plus de 30 collectivités participent aujourd’hui à cette démarche.

Source : Un programme pour mieux connaître les effets des pollutions industrielles sur la santé des habitants

Transition écologique : boîte à outils des élus | Ministère de la Transition écologique

Publié le

Vous êtes maire ou élu d’une commune ou d’une collectivité et vous souhaitez mettre en œuvre localement, sur votre territoire, des actions pour faire avancer la transition écologique. Indispensables pour pouvoir répondre à l’objectif national de neutralité carbone d’ici 2050 (c’est-à-dire pouvoir vivre sur une planète qui n’émet pas plus de carbone qu’elle ne peut en absorber), vos actions répondent aussi à une attente forte des citoyens. Mais concrètement, comment faire ? Pour faciliter l’usage du vélo, améliorer le confort énergétique des habitants, restaurer la biodiversité, aménager durablement votre territoire, anticiper les effets du changement climatique ou encore lutter contre la pollution lumineuse… le ministère de la Transition écologique vous accompagne. Retrouvez sur cette page les principales ressources et outils à votre disposition. Le préfet de département et le directeur départemental des territoires sont mobilisés pour vous soutenir dans la mise en œuvre de vos actions en faveur de la transition écologique.

Source : Transition écologique : boîte à outils des élus | Ministère de la Transition écologique

Pollution de l’air : diviser par trois la mortalité tout en étant économiquement rentable, c’est possible !

Publié le

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dans le monde 9 personnes sur 10 respirent un air contenant des niveaux élevés de polluants. Les conséquences en matière de santé sont dramatiques, puisque l’OMS estime que l’exposition aux particules fines dans l’air extérieur est responsable de plus de 4 millions de décès par an. L’organisation a d’ailleurs significativement durci, fin 2021, ses valeurs guides en matière de pollution de l’air.

Ces impacts sanitaires se traduisent en impacts économiques conséquents. Ainsi, les coûts économiques de la pollution atmosphérique sur la santé étaient estimés en 2010 à environ 1 700 milliards de dollars dans les pays de l’OCDE, et rien qu’en France, les coûts directs et indirects, à 100 milliards d’euros par an. Pourtant, l’argument économique est parfois évoqué pour justifier de la faible ambition des politiques visant à réduire la pollution atmosphérique, alors même que les mesures de lutte contre la pollution ne donnent, en France, jamais lieu à une évaluation économique de leurs coûts et bénéfices.

Pour combler ces lacunes, nous avons développé le projet interdisciplinaire MobilAir. Son ambition était notamment de répondre à deux questions majeures : quelles mesures adopter pour atteindre un objectif prédéterminé de réduction de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique en ville ? Quels en seraient les coûts et les bénéfices ?

Rapport d’information de Mme Mélanie VOGEL, fait au nom de la MI Sécurité sociale écologique

Publié le

Pour construire une sécurité sociale écologique, le rapport préconise 48 propositions autour de quatre axes : pour guérir la sécurité sociale de sa myopie et répondre à l’émergence des nouveaux risques et à un besoin de protections renouvelé ; pour mieux intégrer la prise en compte des risques climatiques dans notre modèle de financement de la protection sociale ; pour anticiper dans notre modèle de protection sociale les transformations de l’emploi ; pour concrétiser le droit à une alimentation saine et poser ainsi la première pierre d’une sécurité sociale écologique.

https://www.senat.fr/notice-rapport/2021/r21-594-notice.html

Sciences comportementales, mobilisation sociale et prévention du moustique tigre. Une expérimentation dans le département de l’Isère

Publié le

La démarche, menée dans le cadre d’une démarche d’innovation publique initiée par le
Département de l’Isère et accompagnée par Nicolas Fieulaine, chercheur en psychologie sociale
et son cabinet NFÉtudes, avait donc pour objectif d’explorer les apports possibles des sciences
comportementales à la gestion du MT, et d’identifier de nouveaux leviers d’actions pour inciter
les habitants à changer leurs comportements et à réaliser les bons gestes pour réduire la
présence du MT sur le territoire.