environnement

Rapport annuel 2020 de l’ADEME. 52 histoires de transition écologique

Publié le

L’ADEME présente son rapport annuel 2020 sous la forme d’un magazine, qui raconte son engagement pour accélérer la transition écologique en 52 histoires, comme les 52 semaines de l’année.
Elles illustrent les bénéfices pour les citoyens, les entreprises, les territoires et les «Adémiens» eux-mêmes des programmes et accompagnements de l’Agence. Malgré une crise sanitaire inédite, l’ADEME a su s’adapter, poursuivre son activité et se mobiliser pour mettre en ½uvre des solutions exceptionnelles comme le Plan «France Relance».

4 chapitres nous racontent concrètement les bénéfices de l’action des Adémiens pour les citoyens, les entreprises, les territoires et comment l’ADEME se transforme elle-même pour réduire son empreinte environnementale et améliorer son impact.

https://www.ademe.fr/rapport-annuel-2020-lademe

Prise en compte des enjeux de santé dans l’évaluation environnementale et sociale

Publié le

Ce document d’orientation, qui arrive à point nommé pour améliorer la pratique de l’évaluation environnementale et son incidence sur la préservation de la vie, propose une manière systématique d’intégrer la santé dans les évaluations environnementales. Il indique des axes d’intervention spécifiques pour le positionnement des enjeux de santé dans les étapes de l’évaluation environnementale. Ce guide pratique met en exergue la synergie entre l’évaluation environnementale et sociale et l’évaluation détaillée des impacts sur la santé. Son objectif est donc simple et clair : aider les acteurs concernés à intégrer les enjeux de santé dans l’évaluation environnementale et sociale.

Santé environnementale : une nouvelle ambition

Publié le

La santé environnementale est ancrée dans notre quotidien et suscite des préoccupations croissantes. Pour 7 Français sur 10, l’environnement a un impact sur la santé. La crise sanitaire a accéléré cette prise de conscience, révélant l’impact de la dégradation des écosystèmes sur la santé humaine et nos vulnérabilités face à l’émergence des zoonoses.

La marginalisation de la santé environnementale dans un système de santé centré sur le curatif n’est plus en phase avec ces attentes et avec la réalité des défis de réduction des inégalités de santé.

Dans un rapport présenté à la commission des affaires sociales du Sénat, M. Bernard Jomier (SER – Paris) et Mme Florence Lassarade (Les Républicains – Gironde), rapporteurs, proposent d’adapter la réponse politique à ces enjeux transversaux par un pilotage opérationnel et proactif, une action au plus près des territoires et un approfondissement des connaissances pour agir plus efficacement.

Face à une gestion en silos et un insuffisant portage politique, un délégué interministériel à la santé globale devrait porter la thématique « une seule santé » (« One Health ») reliant santé humaine, animale et végétale. La commission nationale de la déontologie et des alertes en matière de santé publique et d’environnement pourrait être transformée en un défenseur des droits en santé environnementale pouvant mettre en demeure l’administration.

Alors que les principaux leviers d’actions se situent au niveau territorial, les rapporteurs proposent d’outiller les élus locaux, de déployer des observatoires régionaux en santé environnementale et de réaffirmer la responsabilité des collectivités territoriales en ce domaine. Ils appellent également à généraliser des bonnes pratiques telles que les démarches d’ évaluation d’impact sur la santé, selon le concept d’urbanisme favorable à la santé, afin de promouvoir une approche de proximité concrète, positive et intégrée de la santé environnementale.

Enfin, le développement continu des connaissances sur ces sujets appelle un effort de recherche renforcé et coordonné : la France devrait quadrupler les moyens qu’elle y consent pour se situer, par habitant, au même niveau que les États‑Unis. Les rapporteurs proposent de créer un institut hospitalo-universitaire (IHU) spécialisé , de développer des registres de morbi-mortalité pour étudier l’impact des facteurs environnementaux et de diffuser ces connaissances pour agir sur les comportements, à travers un site pour le grand public.

http://www.senat.fr/presse/cp20210326.html

Numérique et environnement : le Gouvernement publie sa feuille de route

Publié le

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, annoncent la publication d’une feuille de route interministérielle numérique et environnement, pour faire converger transitions écologique et numérique.

Rendre le numérique plus responsable est une attente forte des Français, exprimée par la Convention Citoyenne pour le climat et installée depuis plusieurs années dans le débat public national. C’est un sujet complexe, car nécessitant de répondre à deux enjeux : d’une part, la maîtrise de l’empreinte environnementale du numérique, d’autre part, celui de l’utilisation du numérique comme levier au service de la transition écologique.

Fruit de plusieurs mois de concertation et d’élaboration, la feuille de route numérique et environnement compte 15 actions et donne le cap vers un numérique au service de la transition écologique.

https://www.ecologie.gouv.fr/numerique-et-environnement-feuille-route#xtor=RSS-22

Faire face à une crise et se préparer pour l’avenir, deux défis à relever avec la promotion de la santé !

Publié le

Le nouveau contexte créé par la pandémie et la gestion de la crise sanitaire avec les épisodes de confinement font évoluer les approches en santé environnementale. Des liens nombreux entre environnement et santé apparaissent plus clairement et nous assistons à une prise de conscience résumée dans l’expression “une seule santé”. C’est une période charnière pour la promotion de la santé qui a la possibilité de s’investir davantage dans la prise en considération des sujets environnementaux et les dynamiques de transition socio-écologique.

Une EIS originale dans le Béarn favorisant la biodiversité

Publié le Mis à jour le

Une Evaluation des Impacts en Santé est en cours de réalisation sur la Communauté de Communes du Nord Est Béarn, dans le cadre de la préservation d’un réseau d’espaces de nature, appelé Trame Verte et Bleue. Le défi majeur de cette EIS est d’améliorer la santé des habitants et de l’environnement et de proposer des actions opérationnelles aux élus du territoire. Explications avec Clément Crozet, de l’un des bureaux d’étude retenus, Architecture et Santé.