alimentation

Un guide spécifique pour évaluer les risques sanitaires des nanomatériaux dans l’alimentation

Publié le

Les nanomatériaux sont de plus en plus utilisés dans notre alimentation, notamment pour améliorer l’aspect d’un produit alimentaire, son conditionnement ou sa teneur nutritive. Toutefois, leurs impacts potentiels sur la santé soulèvent de nombreuses questions. C’est notamment le cas du dioxyde de titane utilisé comme additif alimentaire (E171), dont la sécurité d’emploi a été questionnée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et qui est en voie d’être interdit dans l’Union européenne à compter de 2022. Pour évaluer les risques que représentent les nanomatériaux dans l’alimentation, une méthode d’évaluation « nanospécifique » est essentielle. C’est l’objet du guide scientifique que publie l’Agence ce jour.

https://www.anses.fr/fr/content/un-guide-sp%C3%A9cifique-pour-%C3%A9valuer-les-risques-sanitaires-des-nanomat%C3%A9riaux-dans-l

Les facteurs de risque de onze maladies d’origine alimentaire passés en revue

Publié le

Un numéro spécial de la revue Microbial Risk Analysis sur les facteurs de risque des principales maladies infectieuses d’origines alimentaires vient de paraître. Basé sur les travaux de scientifiques et d’experts de l’Anses, il fait la synthèse des connaissances épidémiologiques et fournit des informations pour orienter les actions préventives et la surveillance de ces maladies, ainsi que les futures recherches.

https://www.anses.fr/fr/content/les-facteurs-de-risque-de-onze-maladies-d%E2%80%99origine-alimentaire-pass%C3%A9s-en-revue

Guide méthodologique « Prévention et gestion des déchets, lutte contre le gaspillage alimentaire » dans les collèges & lycées de la Région Sud

Publié le

Dans ce guide, sont en premier lieu exposées les principales orientations réglementaires concernant les établissements. Dans un second temps, la méthode de projet est décrite, étape par étape, afin d’accompagner l’établissement dans la mise en place d’un plan d’action en autonomie. Enfin, un chapitre entier est consacré à la problématique des déchets alimentaires et de la lutte contre le gaspillage, comprenant un volet pédagogique pour accompagner cette démarche.

Des outils pratiques sont proposés dans le chapitre « Boîte à outils » afin d’appliquer la méthode et d’approfondir certains sujets :

  • des outils pour les diagnostics « déchets » et « gaspillage alimentaire »
  • des outils pour le volet pédagogique
  • des retours d’expérience d’établissement en région
  • des fiches « déchets »
  • un annuaire des prestataires
  • une liste des symboles et labels

Contaminants alimentaires : quel est le risque toxique réel ?

Publié le

Parce que la nocivité des substances chimiques peut être amplifiée lorsqu’elles sont combinées, il est difficile d’établir le risque toxique réel lié aux contaminants présents dans notre alimentation. Une équipe vient de conduire une étude qui décrit les cocktails chimiques auxquels les femmes françaises sont plus souvent exposées par ce biais. Elle apporte ainsi les bases à de futures études toxicologiques et épidémiologiques.

https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/contaminants-alimentaires-quel-est-risque-toxique-reel

Perturbateurs endocriniens : changer ses habitudes en cuisine

Publié le

Au sein de L’Escuro, Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement des Pays Creusois, deux salariées se sont emparées de la thématique santé-environnement et développent des animations. Dernière en date, dans le cadre du Contrat Local de Santé Creuse : des ateliers pour repérer et limiter les perturbateurs endocriniens en cuisine. Rencontre avec Amélie Bodin, responsable pédagogique.

Perturbateurs endocriniens : changer ses habitudes en cuisine

Frais et local

Publié le

Cette plateforme est le fruit d’un partenariat entre les chambres d’agriculture et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ouvert à toutes les plateformes de vente directe de produits agricoles. Tous ensemble nous avons souhaité unir nos forces pour offrir un point d’entrée unique aux consommateurs facilitant la recherche de produits fermiers de proximité et une visibilité renforcée aux agricultrices et agriculteurs adhérents des plateformes partenaires. Nous partageons l’objectif de favoriser les produits locaux car si l’on on veut que notre agriculture reste française, que nos agriculteurs vivent de leur métier, chacun d’entre nous doit pouvoir mettre en oeuvre cette volonté citoyenne d’accompagner nos agricultures par son acte d’achat.

https://www.fraisetlocal.fr/

Pour une alimentation durable ancrée dans les territoires

Publié le

Les effets de la récente crise sanitaire : nombre croissant de personnes en situation précaire, fragilités de certains modèles de production et circuits de distribution…, ont contribué à refaire de l’alimentation un enjeu de société majeur. Le système alimentaire mondialisé construit au XXème siècle, du fait de ses impacts sur le climat, la santé et les ressources naturelles, n’est pas durable et doit être repensé en privilégiant une approche territoriale systémique. Les initiatives autour des circuits courts et de proximité et Projets alimentaires territoriaux qui se multiplient, amorcent une transition vers des modèles plus résilients mais restent cependant encore éparpillées. Les politiques publiques trop cloisonnées se confrontent aux stratégies économiques de segmentation commerciale, avec le risque de renforcer les ségrégations sociales. La transition alimentaire suppose une large accessibilité des régimes alimentaires durables, en permettant aux citoyens d’être acteurs de ce changement. L’avis formule des préconisations pour permettre l’accès de tous à une alimentation durable, de qualité, saine, équilibrée et ancrée dans les territoires.

https://www.lecese.fr/content/alimentation-durable-le-cese-adopte-son-avis

L’Essaimeur : pour favoriser les collaborations entre les acteurs de l’alimentation saine et durable en Nouvelle-Aquitaine.

Publié le Mis à jour le

Porté par la DREAL Nouvelle-Aquitaine, la DRAAF Nouvelle-Aquitaine, l’ARS Nouvelle-Aquitaine et l’ADEME Nouvelle-Aquitaine, L’essaimeur est un nouvel outil collaboratif gratuit des acteurs de l’alimentation saine et durable en Nouvelle-Aquitaine.

Il est conçu comme un espace de valorisation des initiatives des acteurs engagés en matière d’alimentation durable en Nouvelle-Aquitaine.

Il vise à favoriser la mise en relation, le partage d’expérience, la multiplication de collaborations transversales et l’innovation entre des sphères d’acteurs de l’alimentation (producteurs, collectivités, institutions, industries, associations…) qui n’ont pas forcément le réflexe d’associer leurs compétences.

Ce site a pour vocation à faciliter l’essaimage des expérimentations territoriales, dans la perspective collective d’une transition agricole et alimentaire.

Pour en savoir plus, une présentation de l’Essaimeur est proposée en visio le 15 décembre. Cliquez ici pour vous inscrire.

Source : L’Essaimeur – Accueil