alimentation

Contaminants alimentaires : quel est le risque toxique réel ?

Publié le

Parce que la nocivité des substances chimiques peut être amplifiée lorsqu’elles sont combinées, il est difficile d’établir le risque toxique réel lié aux contaminants présents dans notre alimentation. Une équipe vient de conduire une étude qui décrit les cocktails chimiques auxquels les femmes françaises sont plus souvent exposées par ce biais. Elle apporte ainsi les bases à de futures études toxicologiques et épidémiologiques.

https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/contaminants-alimentaires-quel-est-risque-toxique-reel

Perturbateurs endocriniens : changer ses habitudes en cuisine

Publié le

Au sein de L’Escuro, Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement des Pays Creusois, deux salariées se sont emparées de la thématique santé-environnement et développent des animations. Dernière en date, dans le cadre du Contrat Local de Santé Creuse : des ateliers pour repérer et limiter les perturbateurs endocriniens en cuisine. Rencontre avec Amélie Bodin, responsable pédagogique.

Perturbateurs endocriniens : changer ses habitudes en cuisine

Frais et local

Publié le

Cette plateforme est le fruit d’un partenariat entre les chambres d’agriculture et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ouvert à toutes les plateformes de vente directe de produits agricoles. Tous ensemble nous avons souhaité unir nos forces pour offrir un point d’entrée unique aux consommateurs facilitant la recherche de produits fermiers de proximité et une visibilité renforcée aux agricultrices et agriculteurs adhérents des plateformes partenaires. Nous partageons l’objectif de favoriser les produits locaux car si l’on on veut que notre agriculture reste française, que nos agriculteurs vivent de leur métier, chacun d’entre nous doit pouvoir mettre en oeuvre cette volonté citoyenne d’accompagner nos agricultures par son acte d’achat.

https://www.fraisetlocal.fr/

Pour une alimentation durable ancrée dans les territoires

Publié le

Les effets de la récente crise sanitaire : nombre croissant de personnes en situation précaire, fragilités de certains modèles de production et circuits de distribution…, ont contribué à refaire de l’alimentation un enjeu de société majeur. Le système alimentaire mondialisé construit au XXème siècle, du fait de ses impacts sur le climat, la santé et les ressources naturelles, n’est pas durable et doit être repensé en privilégiant une approche territoriale systémique. Les initiatives autour des circuits courts et de proximité et Projets alimentaires territoriaux qui se multiplient, amorcent une transition vers des modèles plus résilients mais restent cependant encore éparpillées. Les politiques publiques trop cloisonnées se confrontent aux stratégies économiques de segmentation commerciale, avec le risque de renforcer les ségrégations sociales. La transition alimentaire suppose une large accessibilité des régimes alimentaires durables, en permettant aux citoyens d’être acteurs de ce changement. L’avis formule des préconisations pour permettre l’accès de tous à une alimentation durable, de qualité, saine, équilibrée et ancrée dans les territoires.

https://www.lecese.fr/content/alimentation-durable-le-cese-adopte-son-avis

L’Essaimeur : pour favoriser les collaborations entre les acteurs de l’alimentation saine et durable en Nouvelle-Aquitaine.

Publié le Mis à jour le

Porté par la DREAL Nouvelle-Aquitaine, la DRAAF Nouvelle-Aquitaine, l’ARS Nouvelle-Aquitaine et l’ADEME Nouvelle-Aquitaine, L’essaimeur est un nouvel outil collaboratif gratuit des acteurs de l’alimentation saine et durable en Nouvelle-Aquitaine.

Il est conçu comme un espace de valorisation des initiatives des acteurs engagés en matière d’alimentation durable en Nouvelle-Aquitaine.

Il vise à favoriser la mise en relation, le partage d’expérience, la multiplication de collaborations transversales et l’innovation entre des sphères d’acteurs de l’alimentation (producteurs, collectivités, institutions, industries, associations…) qui n’ont pas forcément le réflexe d’associer leurs compétences.

Ce site a pour vocation à faciliter l’essaimage des expérimentations territoriales, dans la perspective collective d’une transition agricole et alimentaire.

Pour en savoir plus, une présentation de l’Essaimeur est proposée en visio le 15 décembre. Cliquez ici pour vous inscrire.

Source : L’Essaimeur – Accueil

Vers des systèmes alimentaires sains et durables : quand la recherche accompagne la transition

Publié le

Comment assurer la production d’aliments sains, nutritifs et accessibles tout en étant respectueux de l’environnement ? Les recherches d’INRAE intègrent ces différentes dimensions en se plaçant dans une perspective de santé globale, qui considère les enjeux de santé au cœur des évolutions à conduire simultanément sur les plans agricole, alimentaire et environnemental. Ces évolutions mettent en jeu nos manières de produire notre alimentation et nos manières de consommer, à travers l’adaptation de nos pratiques et régimes alimentaires. INRAE cherche ainsi à catalyser et accompagner la transition alimentaire que nous devons mettre en œuvre pour répondre aux enjeux de santé, environnementaux et sociaux auxquels nous avons à faire face.

https://www.inrae.fr/actualites/dossier-presse-systemes-alimentaires-sains-durables-quand-recherche-accompagne-transition

ADEME Recherche n° 32 – Du champ à l’assiette, comment la recherche éclaire nos pratiques agricoles et alimentaires

Publié le

L’évaluation environnementale des produits agricoles et alimentaires intéresse de plus en plus les consommateurs. En témoignent les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, l’expérimentation en cours sur l’affichage environnemental, ou encore le développement d’écoscores sur les produits alimentaires.
En réponse à ces attentes, la montée en puissance des travaux de recherche sur les outils et dispositifs d’évaluation environnementale ces dix dernières années a positionné la méthodologie de l’analyse du cycle de vie comme la référence permettant d’évaluer tous types de produits et services.
Dans ce contexte, le programme Agribalyse s’est imposé au sein de la communauté internationale d’experts en évaluation environnementale. Programme partenarial innovant, il permet d’aider les consommateurs dans leurs choix alimentaires, d’aiguiller les entreprises agricoles et agroalimentaires dans leurs travaux d’écoconception et d’éclairer les politiques publiques de transition écologique et alimentaire.

https://www.ademe.fr/edito-lettre-recherche-ndeg-32

The 2018 European Union report on pesticide residues in food

Publié le

Under EU legislation (Article 32, Regulation (EC) No 396/2005), EFSA provides an annual report which analyses pesticide residue levels in foods on the European market. The analysis is based on data from the official national control activities carried out by EU Member States, Iceland and Norway and includes a subset of data from the EU‐coordinated control programme which uses a randomised sampling strategy.

https://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/6057