publication

Qu’est-ce qui rend les poissons obèses ?

Vidéo Publié le

Les poissons zèbres nous apprennent bien des choses sur notre environnement ! C’est en échangeant avec le professeur Patrick BABIN, du laboratoire Maladies Rares – Génétique et Métabolisme (INSERM – Université de Bordeaux) que l’on découvre comment cet animal se révèle d’une aide précieuse pour comprendre l’impact des micro-polluants sur les milieux aquatiques et l’homme.

Cette vidéo a été réalisée par les associations CESEAU et OSE avec l’aide d’Alexandre Nocart et avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, du Ministère de la Transition écologique et solidaire et de Eau Bordeaux Métropole.

Un guide pour construire ou rénover des crèches en évitant les « substances indésirables » | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Vidéo Publié le Mis à jour le

Télécharger le guide pdf

Dans le cadre de sa stratégie santé environnement petite enfance, l’ARS Nouvelle-Aquitaine présente l’édition d’un second guide de recommandations dédié, cette fois, aux crèches à bâtir ou à rénover.

Ce guide réalisé par l’association EKOLONDOI est le fruit de 3 ans de collaboration avec différents partenaires

𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝘆 𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲 ?

  • Un diagnostic terrain illustré
  • 12 fiches métier ou profil : Maire ou élu, directeur de structure, architecte, artisan, acheteur public…
  • 14 fiches pratiques par thématique : l’implantation du bâtiment, les matériaux, la rénovation, l’aménagement…
  • De bonnes idées à piocher, des points de vigilance, des conseils, des rappels de réglementations…

Source : Un guide pour construire ou rénover des crèches en évitant les « substances indésirables » | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Pesticides dans l’air extérieur : l’Anses identifie les substances nécessitant une évaluation approfondie

Publié le Mis à jour le

Télécharger le rapport

L’Anses publie un premier travail d’interprétation sanitaire des résultats de la campagne nationale exploratoire des pesticides (CNEP) dans l’air, qui a été menée conjointement par l’Anses, l’Ineris et le réseau des Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) de juin 2018 à juin 2019.

Il s’agit d’une première étape d’exploitation des résultats en vue de formuler une proposition de surveillance nationale pérenne des pesticides dans l’air dans les prochains mois.

A cette fin, l’Agence identifie 32 substances prioritaires pour lesquelles des investigations approfondies sont nécessaires pour orienter cette surveillance.

Source : Pesticides dans l’air extérieur : l’Anses identifie les substances nécessitant une évaluation approfondie | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

ENQUÊTE : Produits solaires pour enfants, trop de substances préoccupantes !

Publié le

Rapport trop de substances préoccupantes
Télécharger le rapport

A travers une grande enquête commune, les associations Wecf France et Agir pour l’Environnement mettent en évidence la présence de 29 substances préoccupantes contenues dans 71 produits solaires pour enfants, représentatifs du marché de la grande distribution, de la pharmacie et parapharmacie, et des circuits bio.

Les résultats de l’enquête révèlent que aucun des 71 produits n’est exempt de substance problématique pour la santé et l’environnement. Les enfants sont particulièrement vulnérables face aux risques d’exposition à ces substances plus ou moins préoccupantes, parmi lesquelles des perturbateurs endocriniens, des nanoparticules ou encore des allergènes.

Pour lire la suite de l’article : https://www.agirpourlenvironnement.org

Tous les détails de l’enquête, tous les résultats avec le grand tableau des 71 produits et les 29 fiches des substances problématiques dans le rapport.

Aménagements cyclables provisoires : tester pour aménager durablement

Publié le Mis à jour le

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

En France, les mesures de confinement ont entraîné une baisse inédite de tous les déplacements, et un recul sans précédent des véhicules motorisés sur la voirie, laissant la place à de nombreuses opportunités de rééquilibrage de l’espace public.

Lors de la sortie du confinement, il est souhaitable que de nombreux français choisissent le vélo comme moyen de transport pour leurs trajets quotidiens.

Pour préparer l’espace public et améliorer les conditions sanitaires des cyclistes qui doivent se déplacer, le gouvernement a pris des mesures pour encourager la pratique du vélo par les Français avec le développement des pistes cyclables temporaires et le lancement d’un plan de 20 millions  ’euros par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Pour soutenir cet élan, le Cerema, établissement public d’état, opérateur du ministère, a réalisé dans l’urgence ce document de recommandations  techniques pour les collectivités qui souhaitent tester des solutions d’aménagement pour permettre de…

Voir l’article original 10 mots de plus

Favoriser l’intégration des enjeux santé environnement dans les politiques locales – PRSE – Bretagne

Publié le Mis à jour le

Une plaquette de sensibilisation au risque radon dans l’habitat (mesure 10.2)

Publié le Mis à jour le

Fin 2019, dans le cadre de la mesure 10.2 du PRSE (« sensibiliser au radon les propriétaires de logements qui s’engagent dans des travaux »), la DREAL Nouvelle-Aquitaine a élaboré une plaquette d’information grand public (format A5) afin de sensibiliser au risque radon dans l’habitat, avec la participation de l’ARS Nouvelle-Aquitaine et de la Dter Sud-Ouest du CEREMA,
Cette plaquette sera diffusée en 2020 auprès des conseillers FAIRE (ex-conseillers des EIE),
des DDT(M) et des représentants des professionnels du bâtiment de la Région Nouvelle-Aquitaine, sous format papier ainsi que sous format numérique. Tous les acteurs publics et privés impliqués sur cette thématique du radon sont encouragés à diffuser ce document et à le mettre à disposition sur leurs sites internets.

Source PRSE Nouvelle-Aquitaine

Agir pour bébé – Des clés pour penser son environnement

Publié le Mis à jour le

Quels changements dans notre quotidien avant, pendant et après la grossesse ? Comment limiter les produits chimiques qui nous entourent ? Comment gérer au mieux les nouvelles émotions qui nous envahissent ?

L’objectif du site Agir pour bébé est d’informer les futurs parents et parents de nouveau-nés sur l’influence pendant la grossesse et la petite enfance des environnements (chimiques, physiques, sociaux, affectifs etc.) sur leur santé et celle de leur enfant.

Site de référence en promotion de la santé périnatale des « 1000 premiers jours » de vie, Agir pour bébé propose une information fiable et scientifiquement validée autour de la grossesse, tout en abordant la période pré-conceptionnelle (projet de grossesse) et les quelques mois après la naissance. Il aborde différents thèmes tels que : les substances chimiques, l’alimentation, l’activité physique, le bien-être, les émotions, l’allaitement, le développement de bébé, la préparation à la naissance, les professionnels de santé, etc.

Les informations et les conseils proposés ont pour volonté de susciter, chez les futurs et nouveaux parents, l’envie de faire du mieux possible, chacun faisant ce qu’il peut avec ce qu’il a et tel qu’il est, pour proposer au (futur) bébé un environnement favorable à son développement.

Agir pour bébé est un site de Santé publique France.

Source : Agir pour bébé – Des clés pour penser son environnement

Polluants du quotidien : données inédites chez les enfants et les adultes

Publié le Mis à jour le

Bisphénols, phtalates, parabènes, éthers de glycol, retardateurs de flamme bromés et composés perfluorés… Pour la première fois, Santé publique France mesure la présence de ces polluants dans l’organisme des enfants et des adultes, auprès d’un large échantillon. Près de 70 biomarqueurs ont ainsi été étudiés. Cette étude permet également d’identifier comment ces personnes ont été exposées à ces substances. Les résultats publiés aujourd’hui montrent que ces polluants du quotidien sont présents dans l’organisme de tous les Français.

Les principaux résultats montrent que :

  • Ces polluants sont présents dans l’organisme de l’ensemble des adultes et des enfants.
  • Les niveaux d’imprégnation mesurés sont comparables à ceux d’autres études menées à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada à l’exception des retardateurs de flamme bromés, des bisphénols S et F et des parabènes.
  • Des niveaux d’imprégnation plus élevés sont retrouvés chez les enfants. Plusieurs hypothèses issues de la littérature pourraient expliquer ces niveaux : des contacts cutanés et de type « main bouche » plus fréquents pour des produits du quotidien (jouets, peintures…) ; des expositions plus importantes liées par exemple à une exposition accrue aux poussières domestiques ou à un poids corporel plus faible par rapport à leurs apport alimentaires, comparativement aux adultes.

En ce qui concerne les modes d’exposition, les résultats montrent notamment que :

  • L’alimentation n’apparaît pas comme une source d’exposition exclusive à ces substances.
  • L’utilisation de produits cosmétiques et de soins augmente les niveaux d’imprégnation des parabènes et des éthers de glycol.
  • La fréquence de l’aération du logement a une influence sur les niveaux d’imprégnation des perfluorés et des retardateurs de flamme bromés : plus le logement est aéré, plus les niveaux d’imprégnation sont bas.

Lien vers les rapports

Source : Polluants du quotidien : données inédites chez les enfants et les adultes