publication

Agir pour bébé – Des clés pour penser son environnement

Publié le Mis à jour le

Quels changements dans notre quotidien avant, pendant et après la grossesse ? Comment limiter les produits chimiques qui nous entourent ? Comment gérer au mieux les nouvelles émotions qui nous envahissent ?

L’objectif du site Agir pour bébé est d’informer les futurs parents et parents de nouveau-nés sur l’influence pendant la grossesse et la petite enfance des environnements (chimiques, physiques, sociaux, affectifs etc.) sur leur santé et celle de leur enfant.

Site de référence en promotion de la santé périnatale des « 1000 premiers jours » de vie, Agir pour bébé propose une information fiable et scientifiquement validée autour de la grossesse, tout en abordant la période pré-conceptionnelle (projet de grossesse) et les quelques mois après la naissance. Il aborde différents thèmes tels que : les substances chimiques, l’alimentation, l’activité physique, le bien-être, les émotions, l’allaitement, le développement de bébé, la préparation à la naissance, les professionnels de santé, etc.

Les informations et les conseils proposés ont pour volonté de susciter, chez les futurs et nouveaux parents, l’envie de faire du mieux possible, chacun faisant ce qu’il peut avec ce qu’il a et tel qu’il est, pour proposer au (futur) bébé un environnement favorable à son développement.

Agir pour bébé est un site de Santé publique France.

Source : Agir pour bébé – Des clés pour penser son environnement

Polluants du quotidien : données inédites chez les enfants et les adultes

Publié le Mis à jour le

Bisphénols, phtalates, parabènes, éthers de glycol, retardateurs de flamme bromés et composés perfluorés… Pour la première fois, Santé publique France mesure la présence de ces polluants dans l’organisme des enfants et des adultes, auprès d’un large échantillon. Près de 70 biomarqueurs ont ainsi été étudiés. Cette étude permet également d’identifier comment ces personnes ont été exposées à ces substances. Les résultats publiés aujourd’hui montrent que ces polluants du quotidien sont présents dans l’organisme de tous les Français.

Les principaux résultats montrent que :

  • Ces polluants sont présents dans l’organisme de l’ensemble des adultes et des enfants.
  • Les niveaux d’imprégnation mesurés sont comparables à ceux d’autres études menées à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada à l’exception des retardateurs de flamme bromés, des bisphénols S et F et des parabènes.
  • Des niveaux d’imprégnation plus élevés sont retrouvés chez les enfants. Plusieurs hypothèses issues de la littérature pourraient expliquer ces niveaux : des contacts cutanés et de type « main bouche » plus fréquents pour des produits du quotidien (jouets, peintures…) ; des expositions plus importantes liées par exemple à une exposition accrue aux poussières domestiques ou à un poids corporel plus faible par rapport à leurs apport alimentaires, comparativement aux adultes.

En ce qui concerne les modes d’exposition, les résultats montrent notamment que :

  • L’alimentation n’apparaît pas comme une source d’exposition exclusive à ces substances.
  • L’utilisation de produits cosmétiques et de soins augmente les niveaux d’imprégnation des parabènes et des éthers de glycol.
  • La fréquence de l’aération du logement a une influence sur les niveaux d’imprégnation des perfluorés et des retardateurs de flamme bromés : plus le logement est aéré, plus les niveaux d’imprégnation sont bas.

Lien vers les rapports

Source : Polluants du quotidien : données inédites chez les enfants et les adultes

Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie | INSPQ

Publié le

2450Le bruit a des effets nuisibles sur la santé et la qualité de vie de la population. Ses sources sont nombreuses, complexifiant les possibilités d’en atténuer les effets. L’aménagement et la gestion du territoire comptent parmi les mesures efficaces et primordiales de contrôle et d’atténuation du bruit.

Pour aider les municipalités régionales de comté, les municipalités et les promoteurs à planifier l’aménagement du milieu bâti, ce guide de l’INSPQ rassemble les meilleures pratiques dans le domaine. L’application des solutions présentées permet de protéger adéquatement du bruit les espaces sensibles (résidences, garderies, écoles, hôpitaux, etc.), mais aussi les activités industrielles, commerciales, de loisir et les espaces dédiés aux infrastructures de transport.

Source : Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie | INSPQ

Guide de capitalisation d’expérience : l’atelier du 19

Publié le Mis à jour le

Sur la base des réponses à un questionnaire et d’entretiens auprès d’utilisateurs du logement, de partenaires, de financeurs et d’institutionnels, l’Ireps Nouvelle Aquitaine a réalisé un guide de capitalisation sur l’expérience acquise par « L’Atelier du 19 », un logement pédagogique abordant la thématique Santé-Environnement qui a ouvert en septembre 2015 à Poitiers.

Des textes simples, des conseils et des recommandations concrètes, des exemples et des illustrations pour un document facilement accessible.

Les porteurs de projets, professionnels ou bénévoles, ainsi que les collectivités territoriales, les agences d’Etat et les financeurs potentiels peuvent y trouver une aide pour construire leur propre projet de logement pédagogique.

Télécharger le guide de capitalisation

Source : L’atelier du 19, un logement pédagogique environnement-santé – Ireps

Dossier de presse : Allergènes, perturbateurs endocriniens, substances nocives ; Comment mieux préserver la santé des jeunes enfants en Nouvelle-Aquitaine ?

Publié le Mis à jour le

De nombreuses études s’intéressent aux risques sanitaires liés à l’utilisation de produits d’usage courant (produits d’entretien, cosmétiques, accessoires en plastiques…). Si beaucoup de relations restent encore à démontrer, certaines substances présentes dans nos environnements intérieurs sont suspectées de participer à l’apparition de maladies ou troubles de la santé (troubles de la reproduction, cancers, obésité, diabète, troubles neuro comportementaux…). Les femmes enceintes et les jeunes enfants seraient un public particulièrement vulnérable à ces substances. L’ARS Nouvelle-Aquitaine a donc décidé d’agir en faveur de la petite enfance en l’inscrivant comme cible prioritaire de sa stratégie de prévention et promotion de la santé environnementale.

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2018-09/DP_strategie_petite_enfance_25_09_2018_VF.pdf

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Allergènes, perturbateurs endocriniens, substances nocives …
Comment mieux préserver la santé des jeunes enfants en Nouvelle-Aquitaine?

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2018-09/DP_strategie_petite_enfance_25_09_2018_VF.pdf

Voir l’article original