risques sanitaires

Campagne Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens

Publié le

Le Réseau Environnement Santé mène une campagne « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens ». A ce jour , près de 200 communes ont signé cette charte soit directement (Paris, Strasbourg, Toulouse…) soit via leur communauté de communes ; à cela s’ajoutent les signatures de 3 régions (Ile-de-France, Occitanie, Nouvelle Aquitaine) et 2 Conseils Départementaux (Tarn et Haute-Garonne).

Source : dossier_de_presse_vtspe_mai_2019.pdf

Utilisation de produits ménagers et qualité de l’air intérieur : enjeux sanitaires liés à une séance de ménage, substances d’intérêt et bonnes pratiques

Publié le

L’Ineris publie l’étude « Utilisation de produits ménagers et qualité de l’air intérieur : enjeux sanitaires liés à une séance de ménage, substances d’intérêt et bonnes pratiques ». Celle-ci a pour objet de caractériser les risques sanitaires associés à une utilisation domestique de produits ménagers lors d’une séance complète de ménage et de recommander des pratiques permettant d’assurer l’absence de risque préoccupant.

https://www.ineris.fr/sites/ineris.fr/files/contribution/Documents/Rapport-DRC-19-179887-00900A_MAJ%20ERS%20ADOQ_complet.pdf

Additif alimentaire E171 : l’Anses réitère ses recommandations pour la sécurité des consommateurs 

Publié le

L’additif alimentaire E171, constitué de particules de dioxyde de titane (TiO2) notamment sous forme nanoparticulaire, est utilisé dans de nombreux produits alimentaires. Suite à ses travaux d’expertise conduits en 2017, l’Anses a été saisie en février 2019 pour faire le point des études les plus récentes sur la toxicologie par voie orale du E171 et actualiser ses recommandations. A l’issue de cette expertise, l’Agence conclut qu’elle ne dispose pas d’éléments nouveaux permettant de lever les incertitudes sur l’innocuité de l’additif E171. Dans l’attente d’une meilleure caractérisation du danger et des risques du E171, elle réitère ses recommandations générales sur les nanomatériaux visant notamment à limiter l’exposition des travailleurs, des consommateurs et de l’environnement, en favorisant des alternatives sûres et équivalentes en termes d’efficacité.

Source : Additif alimentaire E171 : l’Anses réitère ses recommandations pour la sécurité des consommateurs | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail