pesticides

Des résidus de pesticides dans trois quarts des fruits et la moitié des légumes

Publié le

La présence de résidus de pesticides dans les fruits, les légumes ou encore les céréales préoccupe les Français. Et le nouvel état des lieux de l’ONG Générations futures en la matière ne va pas les rassurer. Parmi les fruits et légumes non-bio consommés en France, la plupart des cerises, des clémentines et des mandarines et des raisins, ainsi que des céleris-branches et raves sont concernés.

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/nutrition-residus-pesticides-trois-quarts-fruits-moitie-legumes-76373/#xtor=RSS-8

Surveillance de la qualité des eaux de consommation et protection de la santé humaine : l’Anses propose une méthode pour identifier les métabolites de pesticides pertinents

Publié le

Les pesticides diffusent dans les milieux naturels où ils peuvent s’y transformer en une ou plusieurs autre molécule appelée « métabolite ». Ces métabolites chimiques sont susceptibles de contaminer les ressources en eau, voire l’eau distribuée au consommateur. Les contrôles de qualité des eaux révèlent de plus en plus de situations de dépassement des limites de qualité réglementaires nécessitant des mesures de gestion avant distribution. Afin de répondre à ces enjeux, la Direction générale de la santé a saisi l’Anses pour définir une méthodologie permettant d’identifier les métabolites pertinents réglementés par la directive relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine (EDCH). L’Anses propose ainsi aux autorités de gestion une méthode pour identifier, parmi les métabolites de pesticides, ceux qui devront faire l’objet d’une attention prioritaire au regard des enjeux sanitaires associés à la consommation de l’eau de boisson.

https://www.anses.fr/fr/content/surveillance-de-la-qualit%C3%A9-des-eaux-de-consommation-et-protection-de-la-sant%C3%A9-humaine-l

Les pratiques phytosanitaires en viticulture en Nouvelle-Aquitaine en 2016

Publié le

Avec l’enquête Pratiques phytosanitaires en viticulture, Agreste Nouvelle-Aquitaine apporte, à travers les valeurs d’IFT (indicateur de fréquence des traitements), un éclairage statistique sur l’intensité relative de recours aux produits phytopharmaceutiques par les viticulteurs de la région lors de la campagne 2015-2016.80 % de l’IFT total moyen est lié à la protection fongicide, ciblant principalement le mildiou et l’oïdium. La protection insecticide, fortement influencée par la lutte contre la cicadelle vectrice de la flavescence dorée, pèse pour moins de 15 % de l’IFT total. Enfin, avec le développement de l’enherbement total ou partiel du vignoble, la valeur de l’IFT herbicide moyen est régulièrement inférieure à 1.

http://draaf.nouvelle-aquitaine.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/AgresteNA_AR_64_201903phytoviti_cle4951bc.pdf

Le monde agricole face aux pesticides

Publié le

Santé publique France publie les résultats d’une étude sur les travailleurs de la canne à sucre à La Réunion et leur exposition aux pesticides. C’est l’occasion pour l’agence de revenir sur les expositions des travailleurs agricoles au Chlordécone aux Antilles, aux dérivés arsenicaux en France métropolitaine et sur le lien entre exposition aux pesticides et maladie de Parkinson.

http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Le-monde-agricole-face-aux-pesticides