épidémiologie & études

Changement climatique 2021 : les bases scientifiques physiques. Résumé à l ‘intention des décideurs

Publié le Mis à jour le

Ce Résumé à l’intention des décideurs (RID) présente les principales conclusions de la contribution du Groupe de travail I (GTI) au sixième Rapport d’évaluation (AR6)1 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) concernant les bases scientifiques physiques du changement climatique. Ce Rapport s’appuie sur la précédente contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du GIEC (AR5), en 2013, et sur les rapports spéciaux du GIEC de l’AR6 de 2018 et 20192 ; et il intègre de nouveaux éléments scientifiques postérieurs issus des sciences du climat3 .
Ce RID fournit un résumé de haut niveau de la compréhension de l’état actuel du climat, y compris la manière dont il est en train de changer et le rôle de l’influence humaine dans ces changements. Il présente également l’état des connaissances sur les évolutions futures possibles du climat, les informations climatiques pertinentes pour différentes régions et secteurs, ainsi que les conditions géophysiques permettant de limiter le changement climatique induit par les activités humaines.
En fonction des connaissances scientifiques, les conclusions principales peuvent être formulées comme des faits établis, ou être associées à un niveau de confiance, formulé selon le langage « calibré » défini par le GIEC4. Les bases scientifiques sur lesquelles se fonde chaque conclusion principale se trouvent dans les sections des chapitres du Rapport principal et leur synthèse intégrée présentée dans le Résumé technique (ci-après RT) ; ces références sont indiquées entre accolades. L’Atlas interactif du GTI de l’AR6 permet d’explorer cette synthèse des résultats clés et les informations sur le changement climatique qui les sous-tendent,
dans les diverses régions de référence du GTI5.

Source : IPCC-AR6_WGI_SPM_Stand_Alone_WMO_FR_06.indd – IPCC_AR6_WG1_SPM_French.pdf

Prevalence and global estimates of unsafe listening practices in adolescents and young adults: a systematic review and meta-analysis | BMJ Global Health

Publié le

Introduction This study aimed to determine the prevalence of unsafe listening practices from exposure to personal listening devices (PLDs) and loud entertainment venues in individuals aged 12–34 years, and to estimate the number of young people who could be at risk of hearing loss from unsafe listening worldwide.Methods We conducted a systematic review and meta-analysis to estimate the prevalence of unsafe listening practices from PLDs and loud entertainment venues. We searched three databases for peer-reviewed articles published between 2000 and 2021 that reported unsafe listening practices in individuals aged 12–34 years. Pooled prevalence estimates (95% CI) of exposed populations were calculated using random effects models or ascertained from the systematic review. The number of young people who could be at risk of hearing loss worldwide was estimated from the estimated global population aged 12–34 years, and best estimates of exposure to unsafe listening ascertained from this review.Results Thirty-three studies (corresponding to data from 35 records and 19 046 individuals) were included; 17 and 18 records focused on PLD use and loud entertainment venues, respectively. The pooled prevalence estimate of exposure to unsafe listening from PLDs was 23.81% (95% CI 18.99% to 29.42%). There was limited certainty (p>0.50) in our pooled prevalence estimate for loud entertainment venues. Thus, we fitted a model as a function of intensity thresholds and exposure duration to identify the prevalence estimate as 48.20%. The global estimated number of young people who could be at risk of hearing loss from exposure to unsafe listening practices ranged from 0.67 to 1.35 billion.Conclusions Unsafe listening practices are highly prevalent worldwide and may place over 1 billion young people at risk of hearing loss. There is an urgent need to prioritise policy focused on safe listening. The World Health Organization provides comprehensive materials to aid in policy development and implementation.No data are available.

Source : Prevalence and global estimates of unsafe listening practices in adolescents and young adults: a systematic review and meta-analysis | BMJ Global Health

Les pesticides au prisme des sciences humaines et sociales. Focus sur les deuxièmes journées d’études du réseau SHS-Pesticides

Publié le

Depuis février 2020, le réseau SHS-Pesticides contribue à structurer une communauté de chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS) travaillant sur l’objet « pesticides ». Les journées d’études annuelles organisées par ce réseau permettent de rendre compte de la diversité des approches sur la question, de confronter les regards disciplinaires et de mieux faire connaître, aux différents publics intéressés, les travaux en SHS sur cet objet. Nous partons du principe que le croisement des regards disciplinaires sur les pesticides est un moyen de mieux répondre aux enjeux sanitaires, sociaux et environnementaux qu’ils soulèvent. Les deuxièmes journées d’études de mai 2021, dont on donne un aperçu dans cet article, ont été l’occasion de présenter un état des lieux des travaux en SHS réalisés dans le cadre académique français et d’approfondir trois dimensions de la question : les alternatives aux pesticides, les mobilisations sociales autour des questions de pesticides, ainsi que les enjeux de temporalité dans leur gouvernement. Le réseau se structure, il permet de mieux faire connaître les travaux en SHS sur le sujet au sein même de la communauté de recherche mais également auprès des acteurs et actrices des politiques publiques et/ou du milieu associatif.

https://www.cairn.info/revue-natures-sciences-societes-2022-1-page-82.htm?contenu=article

Objectif Santé Environnement

Publié le

Objectif Santé Environnement – OSE, association loi de 1901, est un réseau local de scientifiques indépendants engagés en santé environnementale et réunit actuellement une dizaine de professionnels – toxicologues, écotoxicologues, microbiologistes, chimistes, médecins, pharmaciens et spécialistes en qualité de l’air intérieur et en évaluation des risques sanitaires et environnementaux, spécialistes de la RSE.

OSE a pour objectif de diffuser les connaissances scientifiques internationales dans tous les sujets en lien avec la santé environnementale et de les intégrer dans les activités des collectivités, entreprises, établissements de santé etc. Dans cette démarche d’information, OSE réalise des études, sensibilise, forme et conseille dans des domaines aussi variés que : la construction et la réhabilitation, le nettoyage et la désinfection, les cosmétiques, la gestion des espaces verts, l’urbanisme, le matériel médical ou encore l’alimentation.

 

Source : Objectif Santé Environnement

Évaluation globale des Plans nationaux santé – environnement (2004-2019)

Publié le

Le HCSP a réalisé l’évaluation des trois premières générations de plans nationaux santé environnement (PNSE) (2004 – 2019) et de leurs déclinaisons régionales sous la forme de plans régionaux santé environnement (PRSE).

Quatre thématiques ont été retenues pour l’analyse :

  • Les polluants dans l’air extérieur : ceux du domaine réglementaire et les pollens.
  • L’environnement intérieur : qualité de l’air dans les écoles et les crèches, habitat dégradé, radon, légionellose.
  • Les risques dits émergents : nanomatériaux, ondes électromagnétiques, perturbateurs endocriniens.
  • Les produits chimiques et leurs usages : les produits chimiques dans les biens de consommation, dans l’alimentation, dans l’environnement aquatique. En complément, est intégré dans l’analyse le programme de biosurveillance.

De plus, les thématiques transversales suivantes ont notamment été analysées : l’évolution de la perception du public des risques liés à l’environnement et les actions d’information et de formation menées à l’échelle nationale et régionale.

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1223

Santé environnementale : une priorité de santé publique

Publié le

D’après l’OMS, la santé environnementale comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de la vie, déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures. L’OMS a montré qu’en Europe les facteurs environnementaux qui pourraient être évités ou supprimés provoquent 1,4 million de décès par an, soit au moins 15% des décès.

https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2022/sante-environnementale-une-priorite-de-sante-publique

5G : des travaux actualisés suite à la consultation publique

Publié le

L’Anses publie ce jour une version actualisée de son expertise sur les effets potentiels de la 5G sur la santé, à la suite de la consultation publique organisée entre avril et juin 2021 sur son premier avis. Les précisions apportées suite à l’analyse des contributions et la prise en compte des mesures d’exposition récentes confortent les conclusions initiales de l’expertise. En l’état des connaissances, l’Agence estime peu probable que le déploiement de la 5G entraine de nouveaux risques pour la santé, comparé aux générations de téléphonie précédentes.

https://www.anses.fr/fr/content/5g-des-travaux-actualis%C3%A9s-suite-%C3%A0-la-consultation-publique