épidémiologie & études

Pollution de l’air : nouvelles connaissances sur les particules de l’air ambiant et l’impact du trafic routier

Publié le

L’Anses publie ce jour les résultats de son expertise relative aux particules de l’air ambiant. A partir d’une revue méthodique de la littérature scientifique, l’Anses confirme avec des niveaux de preuve forts, les effets sur la santé (atteintes respiratoires et cardiovasculaires et décès anticipés) liés à certaines composantes des particules de l’air ambiant dont les particules ultrafines, le carbone suie et le carbone organique.

https://www.anses.fr/fr/content/pollution-de-l%E2%80%99air-nouvelles-connaissances-sur-les-particules-de-l%E2%80%99air-ambiant-et-l%E2%80%99impact

Arboviroses : données de surveillance pour anticiper la lutte 

Publié le

Ce numéro de BEH comprend 4 articles :

– Adapter la stratégie de lutte contre les arboviroses aux nouveaux enjeux écologique et climatique

– Emergences de dengue et de chikungunya en France métropolitaine, 2010-2018

– Surveillance du chikungunya, de la dengue et du virus Zika en France métropolitaine, 2018

– Sévérité de l’épidémie de dengue à La Réunion : données de surveillance des cas hospitalisés, avril 2017 à décembre 2018

Source : Arboviroses : données de surveillance pour anticiper la lutte / Arboviruses: Surveillance data to anticipate their control – 2019_19-20.pdf

Effets sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences 

Publié le

L’Anses publie ce jour une nouvelle expertise sur les effets sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences. Au regard des données disponibles, l’Agence réitère ses conclusions de 2010 sur l’association possible entre l’exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences et le risque à long terme de leucémie infantile, ainsi que sa recommandation de ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension.

Source : Effets sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Additif alimentaire E171 : l’Anses réitère ses recommandations pour la sécurité des consommateurs 

Publié le

L’additif alimentaire E171, constitué de particules de dioxyde de titane (TiO2) notamment sous forme nanoparticulaire, est utilisé dans de nombreux produits alimentaires. Suite à ses travaux d’expertise conduits en 2017, l’Anses a été saisie en février 2019 pour faire le point des études les plus récentes sur la toxicologie par voie orale du E171 et actualiser ses recommandations. A l’issue de cette expertise, l’Agence conclut qu’elle ne dispose pas d’éléments nouveaux permettant de lever les incertitudes sur l’innocuité de l’additif E171. Dans l’attente d’une meilleure caractérisation du danger et des risques du E171, elle réitère ses recommandations générales sur les nanomatériaux visant notamment à limiter l’exposition des travailleurs, des consommateurs et de l’environnement, en favorisant des alternatives sûres et équivalentes en termes d’efficacité.

Source : Additif alimentaire E171 : l’Anses réitère ses recommandations pour la sécurité des consommateurs | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail