solastalgie ou éco-anxiété

Eco-anxiété : comment y faire face.

Publié le

L’éco-anxiété, sentiment de détresse en lien avec le dérèglement du climat, s’impose comme un enjeu de santé mentale important, en France et ailleurs.

Durant la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de Glasgow (Royaume-Uni), ou COP 26, des médias ou des institutions ont donné la parole à des citoyennes, des citoyens, des thérapeutes et des psychiatres qui réfléchissent aux moyens d’y faire face, aux stratégies qu’ils utilisent pour apaiser les angoisses liées à l’écologie.

A lire sur PsyCom (publié le 11 novembre 2021)

Documentaire-conférence : climat, tous biaisés ? Avec Albert Moukheiber

Vidéo Publié le Mis à jour le

Conférence réalisée dans le cadre de et maintenant ? Le festival international des idées de demain – 29 novembre 2021

Notre planète va mal, nous le savons. Et vu l’urgence de la situation, agir contre le réchauffement climatique et tous les autres maux de notre planète devrait être notre priorité. Pourtant, nous avons bien du mal à nous y mettre et pour certains même tout simplement à y croire. Comment expliquer cette inertie face à l’urgence environnementale ? Et si une partie de l’explication se situait à l’intérieur même de notre cerveau ?

Face à un réel multiple et complexe, des mécanismes cérébraux se mettent en place et nous piégeraient dans l’inaction. On les appelle les biais cognitifs.

Albert Moukheiber, neuroscientifique et psychologue, nous explique pourquoi et comment les déjouer.

Cette conférence est ponctuée d’extraits du documentaire Climat, mon cerveau fait l’autruche, coproduit par ARTE & Un film à la patte.

Sujets abordés dans la conférence

  • 2:51 Les biais cognitifs ou les heuristiques défaillants
  • 5:54 L’ écart entre l’intention et l’action
  • 7:11 La solastalgie ou l’éco-anxiété
  • 14:54 La diffusion de la responsabilité
  • 23:10 Les 3 critères provoquant l’effondrement des civilisations
    1- 23:57 > Les décideurs ne sont pas impactés par leurs décisions
    2- 24:54 > La désinformation et les conflits d’intérêts
    3- 25:43 > Le manque de coopération et de solidarité
  • 27:53 Le biais de confirmation
  • 32:44 Le raisonnement motivé
  • 34:15 La dissonance et la consonance cognitive
  • 35:42 L’ impuissance acquise
  • 39:59 Le contexte extérieur ou les déterminismes
  • 44:07 L’illusion de connaissance ou le scientisme

Source : Documentaire-conférence : climat, tous biaisés ? Avec Albert Moukheiber

Voir ou revoir le Webinaire « Eco-anxiété, solastalgie, nos émotions face aux crises »

Vidéo Publié le Mis à jour le

Face au constat des bienfaits de la nature et des impacts négatifs de la crise environnementale sur la santé psychique, le Pôle ESE et la plateforme santé mentale de l’IREPS ARA propose une série d’interventions et de rencontres croisant les domaines de la santé psychique et de l’environnement.

Le premier webinaire a abordé l’éco-anxiété, la solastalgie, et les émotions face aux crises, le 15 juin 2021

Les différentes catastrophes naturelles, les bouleversements climatiques, le déclin de la biodiversité et les conséquences actuelles et à venir, impactent non seulement notre santé physique mais également notre santé mentale. Angoisse, tristesse, peur…

Comment différencier l’éco-anxiété de la solastalgie et quelles sont les limites de ces termes ? Comment déceler ce trouble chez vos publics, en parler et les accompagner ? 

Intervenante : 

Charline Schmerber est praticienne en psychothérapie et accueille régulièrement des personnes qui se sentent impuissant.e.s face à la dégradation de nos environnements. Qu’il s’agisse d’éco-anxiété, de solastalgie, de collapsologie ou d’effondralgie, Charline Schmerber nous donne des clefs et des pistes de réflexion pour réussir à vivre en éco-sérénité

➡️ Pour en savoir plus  : [Cycle de webinaires] Santé psychique et environnement : des liens multiples | Pôle ESE