conditions de vie

« La nature en ville, enjeux pour les territoires urbains et leurs habitants », Sélection bibliographique

Publié le

A l’occasion du lancement de la Fabrique Prospective « La nature dans les quartiers
prioritaires : quels leviers pour la transition écologique, l’emploi, le lien social et la cohésion
territoriale ? », Veille & Territoires propose une sélection bibliographique coélaborée avec Elodie
Bourgeois, chargée de prospective et d’innovation à l’ANCT.

Au sommaire :

La nature en ville au cœur des enjeux écologiques contemporains

Nature en ville et biodiversité urbaine : des impacts incontestables pour la santé et la qualité de vie

Favoriser l’expérience de la nature en ville par la participation citoyenne

Nature et quartiers populaires : de nouvelles transitions à l’œuvre

 

Source : Sélection_Bibliographie_Nature_en_ville_version_complete.pdf

Marche, vélo : les gains sanitaires et économiques du développement des transports actifs en France

Publié le

A la faveur de la crise énergétique que nous traversons depuis le printemps 2022, le débat sur les transports actifs (marche et vélo) a été ravivé. Un débat très souvent abordé sous l’angle climat-énergie… Il est vrai que les transports constituent le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre (GES) en France et que le développement de l’usage du vélo pour les trajets de courtes distances permettrait de réduire à la fois les émissions de GES et la dépendance énergétique de la France.

Pour autant, ce cadrage du débat occulte un argument fort en faveur des transports actifs : leurs bénéfices pour la santé.

https://theconversation.com/marche-velo-les-gains-sanitaires-et-economiques-du-developpement-des-transports-actifs-en-france-189487

Perception du bruit en Ile-de-France fin 2021 – Synthèse

Publié le

A la demande de BRUITPARIF, le CREDOC a réédité cette enquête en 2021, afin de voir comment la situation des Franciliens avait évolué sur la période. Il s’agissait, en particulier, de savoir si le repli forcé qui s’est opéré au sein du domicile, avec plus d’une année placée sous le signe de la crise sanitaire, alternant périodes de confinement et de couvre-feu, une réduction drastique des déplacements, la mise en œuvre du télétravail … avait ou pas modifié le rapport des Franciliens à leur environnement et à leur lieu de vie, exacerbant peut-être leur sensibilité au bruit. Les Franciliens sont-ils, en 2021, plus ou moins sensibles au bruit ? Les possibles nuisances sonores sont-elles davantage prises en compte au moment où ils choisissent leur logement ? Les gênes ressenties, notamment à domicile, ont-elles progressé, sont-elles de même nature qu’il y a cinq ans ? Les conflits sont-ils plus nombreux ou bien y a-t-il eu une relative pacification des relations ? A quel moment de la journée, de la semaine, de l’année les gênes sont-elles les plus ressenties? Dans quelle proportion les télétravailleurs, dans une région où le tertiaire est particulièrement bien représenté et où les cadres sont nombreux, trouvent-ils, à domicile, les conditions qui leur permettent sereinement de mener à bien leurs activités ?

L’enquête s’intéresse également à la qualité ressentie de l’audition et aux possibles conduites à risques, liées au travail ou aux loisirs (usage d’un casque, temps passé sur les jeux vidéos, endormissement avec un casque … ) et sonde les enquêtés sur leur participation associative ou citoyenne en lien avec la problématique du bruit, ainsi que sur les solutions à mettre en œuvre pour lutter contre le bruit.

Faire de la santé environnementale un pilier du système de santé français. Les 22 propositions du Collectif inter-associatif pour la santé environnementale (Cise)

Publié le

Avec cette campagne « Bonne santé, bonne année », initiée par le Collectif Inter-associatif pour la Santé Environnementale, nous entendons mettre en lumière ces enjeux de santé publique et dire que cette situation n’est pas une fatalité. Il est possible d’agir pour un environnement plus sain, qui nous permet de mieux vivre : les connaissances scientifiques doivent être traduites en actes qui nous protègent vraiment, nous, nos enfants et la planète. L’action au niveau national est une exigence  démocratique mais elle n’est pas suffisante dans notre monde interdépendant. Comme pour la crise climatique et pour la crise de la biodiversité, un groupe d’experts internationaux doit être constitué pour éclairer les décisions publiques en la matière.

Cliquer pour accéder à BONNE-SANTE-Les-22-Propositions-du-CISE-pour-2022-SA.pdf

Habiter la France de demain : les tables rondes

Publié le

La 1ère des 6 tables rondes « Habiter la France de demain » s’est tenue mardi 31 août au ministère du Logement. Présidée par Emmanuelle Wargon, cette rencontre a permis de confronter des points de vue sur la situation réelle des mouvements de population des villes, par rapport à une hypothèse d’exode. La vingtaine d’intervenants a pu débattre et témoigner autour de deux études : l’une factuelle du Conseil supérieur du notariat sur le marché immobilier, ses prix et la réalité des transferts entre les régions, et l’autre de Procivis / Harris Interactive sur les trajectoires d’habitation des Français qui souligne plusieurs paradoxes.

https://www.ecologie.gouv.fr/habiter-france-demain-tables-rondes#xtor=RSS-22

Un guide pour construire ou rénover des crèches en évitant les « substances indésirables » | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Vidéo Publié le Mis à jour le

Télécharger le guide pdf

Dans le cadre de sa stratégie santé environnement petite enfance, l’ARS Nouvelle-Aquitaine présente l’édition d’un second guide de recommandations dédié, cette fois, aux crèches à bâtir ou à rénover.

Ce guide réalisé par l’association EKOLONDOI est le fruit de 3 ans de collaboration avec différents partenaires

𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝘆 𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲 ?

  • Un diagnostic terrain illustré
  • 12 fiches métier ou profil : Maire ou élu, directeur de structure, architecte, artisan, acheteur public…
  • 14 fiches pratiques par thématique : l’implantation du bâtiment, les matériaux, la rénovation, l’aménagement…
  • De bonnes idées à piocher, des points de vigilance, des conseils, des rappels de réglementations…

Source : Un guide pour construire ou rénover des crèches en évitant les « substances indésirables » | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Évolution de l’utilisation des additifs alimentaires dans les produits transformés

Publié le

L’Anses publie ce jour un état des lieux de l’utilisation des additifs dans les aliments transformés disponibles sur le marché français, dans le cadre de l’Observatoire de l’alimentation (Oqali) opéré conjointement par l’Anses et l’INRA. Grâce aux données collectées sur plus de 30 000 produits, cette étude permet également de mettre en évidence les évolutions de la présence des additifs dans les aliments. Si la majorité des produits contiennent au moins un additif, les usages sont plus importants pour certaines catégories d’aliments. De façon générale, on observe une baisse de l’emploi des additifs les plus utilisés ; seuls 4 des 46 additifs les plus fréquemment retrouvés sont en hausse pour des usages spécifiques. Ces résultats contribueront à mieux évaluer les expositions des consommateurs aux additifs alimentaires.

https://www.anses.fr/fr/content/evolution-de-l%E2%80%99utilisation-des-additifs-alimentaires-dans-les-produits-transform%C3%A9s

Test d’AIRQ+, un outil d’évaluation quantitative des impacts de la pollution de l’air sur la santé

Publié le

L’ADEME et Santé publique France (SpFrance) ont lancé en mars 2018 un appel à manifestation d’intérêt à destination des collectivités territoriales volontaires pour tester ce logiciel AirQ+ dans sa nouvelle version (en français) qui n’était pas encore disponible au public. Concrètement, l’outil permet d’obtenir des résultats en termes de décès évitables ou de gains d’espérance de vie associés à une réduction de concentration de polluants sur une zone d’étude.
Ainsi, onze collectivités se sont portées volontaires pour réaliser une expérimentation sur leur territoire, qui s’est déroulée de juin à décembre 2018 avec l’aide des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) et les cellules d’intervention en région (CIRE) de Santé publique France. Tout au long de l’expérimentation, les collectivités ont été accompagnées par le cabinet I Care & Consult. Ce test, sous la coordination de l’ADEME et SpFrance, a permis à l’organisation mondiale de la santé (OMS) de réaliser avec SpFrance une nouvelle version de l’outil AirQ+ pour mieux répondre aux attentes des collectivités.

Cliquer pour accéder à rapport-airq-impact-pollution-air-sante-2019.pdf