nanoparticules

ENQUÊTE : Produits solaires pour enfants, trop de substances préoccupantes !

Publié le

Rapport trop de substances préoccupantes
Télécharger le rapport

A travers une grande enquête commune, les associations Wecf France et Agir pour l’Environnement mettent en évidence la présence de 29 substances préoccupantes contenues dans 71 produits solaires pour enfants, représentatifs du marché de la grande distribution, de la pharmacie et parapharmacie, et des circuits bio.

Les résultats de l’enquête révèlent que aucun des 71 produits n’est exempt de substance problématique pour la santé et l’environnement. Les enfants sont particulièrement vulnérables face aux risques d’exposition à ces substances plus ou moins préoccupantes, parmi lesquelles des perturbateurs endocriniens, des nanoparticules ou encore des allergènes.

Pour lire la suite de l’article : https://www.agirpourlenvironnement.org

Tous les détails de l’enquête, tous les résultats avec le grand tableau des 71 produits et les 29 fiches des substances problématiques dans le rapport.

Nanomatériaux dans l’alimentation : les recommandations de l’Anses pour améliorer leur identification et mieux évaluer les risques sanitaires pour les consommateurs

Publié le

Depuis la fin des années 1990, un nombre accru de nanomatériaux sont intégrés, du fait de leurs propriétés spécifiques, dans la composition de produits de la vie courante et notamment de produits alimentaires. Face à la diffusion des nanomatériaux manufacturés dans notre quotidien, de nombreux questionnements relatifs à leur identification, leurs impacts sur la santé humaine et sur l’environnement, ainsi que la manière de les réglementer, ont vu le jour. L’Anses porte une attention particulière au sujet et a publié, depuis 2006, plusieurs expertises sur les nanomatériaux. Dans cette lignée, l’Agence propose aujourd’hui un état des lieux de la présence de nanomatériaux manufacturés dans l’alimentation ainsi qu’une méthode permettant de déterminer l’approche la plus adaptée pour l’évaluation des risques sanitaires des aliments contenant de tels matériaux.

https://www.anses.fr/fr/content/nanomat%C3%A9riaux-dans-l%E2%80%99alimentation-les-recommandations-de-l%E2%80%99anses-pour-am%C3%A9liorer-leur

 

L’Anses lance deux appels à projets de recherche sur les thèmes « environnement-santé-travail » et « radiofréquences et santé ».

Publié le Mis à jour le

Pour l’édition 2014 du programme national de recherche Environnement-Santé-Travail (PNR EST), deux appels à projets sont lancés, pour un montant total de financement de l’ordre de six millions d’euros.

Les appels à projets 2014 portent sur l’évaluation et l’analyse des risques environnementaux pour la santé humaine, concernant tant la population générale que les travailleurs. Ils couvrent un vaste champ, s’étendant des risques sanitaires liés aux agents chimiques, biologiques ou aux pesticides, à des questions induites par le développement rapide de technologies.

Ils incluent également des approches transverses  pour lesquelles les chercheurs, via leurs projets, sont encouragés à développer des concepts, méthodes ou outils provenant de différentes disciplines

Le premier appel à projets, à vocation généraliste,  porte sur des thèmes variés (risques liés à des agents physiques, chimiques et biologiques, aux nanoparticules, …, approche des risques sanitaires par les sciences humaines et sociales).

Le second appel à projets est dédié au thème « radiofréquences et santé ». Il vise à développer des actions de recherche en appui de l’expertise et notamment des recommandations issues du dernier rapport d’évaluation « radiofréquences et santé » publié par l’Anses en octobre dernier.

viaL’Anses lance deux appels à projets de recherche sur les thèmes « environnement-santé-travail » et « radiofréquences et santé » | ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.