cadre de vie

Produits chimiques : des coûts toujours plus élevés sur la santé et la pollution

Publié le

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

 

L’utilisation croissante de produits chimiques génère, en particulier dans les pays émergents, des coûts de plus en plus élevés en matière de santé et de pollution, selon un rapport publié mercredi 5 septembre 2012 par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

 

Produits chimiques : des coûts toujours plus élevés sur la santé et la pollution.

Vacances Propres !

Publié le

Menée en partenariat avec Eco-Emballages et l’Association des maires de France (AMF), l’édition 2012 de la campagne « Gestes propres-Vacances propres » appelle citoyens et collectivités à rester mobilisés jusqu’à la fin des vacances d’été pour lutter contre les déchets sauvages sur les sites touristiques et de loisirs. Cette année, près de 1.000 communes sont engagées dans l’opération. Vacances propres met à leur disposition du matériel spécifique.

Vacances Propres – ACCUEIL.

Lettre ERSP N°17 : Les pollens, l’ambroisie, les allergies

Publié le

Récemment, le 23 juin 2012, s’est tenue la première Journée de l’ambroisie organisée en France par les ministères chargés de la Santé, de l’Agriculture et du Développement durable, l’Inra et l’Observatoire de l’ambroisie, avec pour objectifs de faire connaître cette problématique à la population, et de mobiliser l’ensemble des acteurs concernés dans la lutte contre cette plante envahissante et fortement allergène.
Si l’ambroisie est particulièrement présente en Rhône-Alpes, où elle est source de pathologies allergiques chez plus de 200 000 personnes en 2011, d’autres pollens allergisants sont également bien présents dans la région : les pollens d’aulne, de bouleau, de charme, de noisetier, de graminées et de platane. On constate également la présence, à un moindre degré, de pollens de frêne et d’armoise.
Selon le bulletin allergo-pollinique du RNSA du 29 juin 2012, la date d’apparition des premiers grains de pollens d’ambroisie, sur la région lyonnaise, devrait se situer vers le 5 août, avec un premier pic susceptible de provoquer un risque allergique 7 à 10 jours plus tard.
Il est donc encore temps de mettre en place des actions préventives et curatives.

Lettre ERSP N°17.

Ecoquartiers et environnement sonore – De la lutte contre le bruit à la conception d’une ambiance sonore confortable

Publié le

Le bruit dans l’environnement urbain provoque des effets sur la santé tels que des troubles du sommeil, de l’hypertension, du stress, même s’il n’atteint pas des niveaux dangereux pour l’audition. Il constitue par ailleurs un facteur de gêne important ainsi qu’en témoignent les enquêtes menées régulièrement auprès des Français qui le placent au premier rang des nuisances qu’ils subissent.

Le bruit contribue aussi à la dégradation de l’ambiance urbaine et de la convivialité des espaces. Pourtant, les sons en ville ne sont pas toujours vecteurs de mal-être et peuvent être présents sous des formes positives. Ils permettent de nous orienter, ils nous avertissent de certains dangers, ils sont porteurs d’informations et signent l’identité d’une ville au même titre que le paysage. Ainsi, la qualité de l’environnement sonore devient un élément d’appréciation incontournable du cadre de vie des populations.

viaCidb – Prochains colloques – Ecoquartiers et environnement sonore – De la lutte contre le bruit à la conception d’une ambiance sonore confortable.