Étude sur la qualité de l’eau potable dans sept bassins versants en surplus de fumier et impacts potentiels sur la santé – Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Publié le Mis à jour le

Réalisée dans les bassins versants des rivières Chaudière, Boyer, Etchemin, Nicolet, Yamaska, Bayonne et l’Assomption, le projet intitulé « Étude de la qualité de l’eau potable dans sept bassins versants en surplus de fumier et impacts potentiels sur la santé » avait pour but d’évaluer les liens qui existent entre l’eau de consommation, l’état de santé de la population et l’intensité des activités agricoles, notamment les productions agricoles. Plus précisément, l’étude visait à caractériser la qualité de l’eau, souterraine et de surface, destinée à la consommation humaine dans les bassins versants déterminés; à estimer le niveau d\’exposition des populations visées à certains contaminants microbiologiques et chimiques attribuables à la consommation d’eau; à étudier le lien possible entre la présence de ces contaminants dans l’eau de consommation et les activités agricoles qui ont cours dans les différents bassins ciblés et finalement, à évaluer les impacts potentiels sur la santé reliés à la contamination de l’eau destinée à la consommation.

Les neuf rapports issus de cette étude permettent de tracer, à un moment précis, un portrait plutôt rassurant à l’égard de la qualité de l’eau et des risques pour la santé auxquels sont confrontés les résidents des zones d\’agriculture intensive des sept bassins versants soumis à l’étude. Les résultats obtenus incitent toutefois à la vigilance et à l’action.

MAJ 27 septembre 2013

viaÉtude sur la qualité de l’eau potable dans sept bassins versants en surplus de fumier et impacts potentiels sur la santé – Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Une réflexion au sujet de « Étude sur la qualité de l’eau potable dans sept bassins versants en surplus de fumier et impacts potentiels sur la santé – Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) »

Les commentaires sont fermés.