actualité

Revue forestière française

Publié le

La revue Santé Publique et la Revue Forestière Française se sont associées pour publier un numéro conjoint : « Forêts et santé publique« , sous la direction de C.Barthod et D. Zmirou-Navier. Au sommaire : arbres santé et alimentation, forêts et maladies humaines, forêts et bien-être, la forêt en ville et mise en perspective.

Il est en accès libre sur le site de la Revue forestière française et sera bientôt disponible sur le site de Cairn.

Source : Revue forestière française. RFF – Numéro 2-3-4 – 2018 Spécial forêts et santé publique

La pollution de l’air due au trafic automobile augmente les admissions aux urgences pour maladies respiratoires

Publié le

La pollution de l’air issue du trafic automobile affecte la santé respiratoire des populations urbaines à très court terme. Les perturbations dans les transports en commun urbains un jour de grève permettent d’isoler des variations de pollution de l’air attribuables au trafic automobile. En cas de perturbation des transports en commun, une partie de la population se tourne vers le transport automobile : les temps de parcours sont alors plus longs, et la pollution de l’air augmente.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4160040

 

De la bonne éducation alimentaire

Publié le

Obésité, véganisme, interdits religieux, intolérances alimentaires, allergies réelles ou fantasmées, gâchis alimentaire… les cantines scolaires doivent tout prendre en compte. Un rapport interministériel fait le point et met en lumière des initiatives exemplaires en faveur de la bonne éducation alimentaire de la jeunesse. Il en appelle à des partenariats renforcés « entre tous les acteurs, aussi bien politiques que professionnels, pédagogiques ou associatifs ».

Source : De la bonne éducation alimentaire

Surveillance du moustique tigre

Publié le

L’Aedes albopictus ou « moustique tigre » est installé depuis de nombreuses années dans les territoires ultra-marins, notamment dans l’Océan Indien où une épidémie de dengue est en cours sur l’île de La Réunion. En métropole, il s’est développé de manière significative et continue depuis 2004, et est désormais présent dans 51 départements. Ce moustique est actif en métropole et en capacité de transmettre le chikungunya, la dengue et zika de mai à novembre.

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/surveillance-du-moustique-tigre

Le Parlement européen mobilisé contre les perturbateurs endocriniens

Publié le

Suite à la publication d’un rapport montrant l’existence de preuves scientifiques indéniables concernant les risques engendrés par les perturbateurs endocriniens sur la santé humaine et l’environnement dans l’Union européenne, le Parlement européen vient de voter une résolution pour faire évoluer rapidement la législation communautaire.En novembre 2018, la Commission européenne adoptait une stratégie visant à protéger les citoyens de l’Union européenne (UE) et l’environnement contre les perturbateurs endocriniens (PE). Une stratégie qui se veut fondée sur les données scientifiques existantes et l’application du principe de précaution. En parallèle, deux scientifiques français, Barbara Demeneix du CNRS/MNHN, et Rémy Slama de l’Inserm/Université de Grenoble, œuvraient en ce sens à la demande du Parlement européen.

Le Parlement européen mobilisé contre les perturbateurs endocriniens

Alimentation : des PAT, des PAT, oui mais comment ?

Publié le

En cinq ans, quelque 150 projets alimentaires territoriaux (PAT) ont vu le jour. Répondant à de nombreux enjeux – agriculture, alimentation, santé, environnement -, la formule fait florès et se structure de mieux en mieux. Au regard des nombreux projets en cours, l’objectif de 500 d’ici à 2020 semble à portée de main.

Source : Alimentation : des PAT, des PAT, oui mais comment ?