Comportements d’adaptation à la chaleur dans l’habitation au Québec et en Ontario

Publié le Mis à jour le

Divers aléas météorologiques liés aux changements climatiques ont des impacts sur le confort thermique, la qualité de l’air intérieur et dans certains cas, sur la santé de la population. Cette étude, réalisée auprès de 3 000 ménages, décrit certaines stratégies qu’adopte la population pour s’adapter aux conditions de chaleur humide. Le confort thermique et la qualité de l’air, tel que les conçoivent les ménages, sont également explorés. Des différences importantes d’adaptation à la chaleur sont observées selon les milieux de vie étudiés, le statut de propriété et l’état de santé respiratoire. Ces observations devraient contribuer à mieux cibler les interventions dans le domaine des changements climatiques et de la qualité de l’air intérieur.

Source :  INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Une réflexion au sujet de « Comportements d’adaptation à la chaleur dans l’habitation au Québec et en Ontario »

    […] Les vagues de chaleur, dont la fréquence devrait augmenter au cours des prochaines décennies, influencent la santé des populations. Cette synthèse rappelle les principales recommandations comportementales visant le confort thermique des populations en considérant leurs impacts sur la qualité de l’air intérieur dans l’habitation. Elle relate les études populationnelles récentes sur le sujet et fait état des principaux facteurs individuels, communautaires et environnementaux qui expliquent la vulnérabilité à la chaleur. Cette synthèse a été rédigée en appui à l’étude Comportements d’adaptation à la chaleur dans l’habitation au Québec et en Ontario. […]

Les commentaires sont fermés.